De Madère à Porto Santo

Notre périple (à peine dix jour) à cinq nous a permis de découvrir les lieux qui étaient accessible aux personnes à mobilité réduite (le frère de Christelle étant en fauteuil), ce qui donnera sans aucun doute à d'autres personnes dans ce cas, l'envie de découvrir cet endroit du monde.

Madère et Porto Santo méritent largement le détour avec des paysages époustouflants de beauté au milieu des fleurs et d'une nature luxuriante...


6 jours sur L'île de Madère


Premier soir à Calheta avec en prime la chance de pouvoir vivre en famille une fête traditionnelle en ce 15 août. Nous nous sommes régalé avec des brochettes de bœuf peu communes qu'il aura fallu cuite soi-même dans une ambiance conviviale au milieu des habitants et de décorations sublimes...


Le lendemain, nous décidons de découvrir un peu le charme de l'île, en commençant par le petit village de Jardim do Mar. 

De petites ruelles où les chats ont élus domicile. Les jardins regorgent de vignes et de bananiers au milieu des fleurs à flanc de falaise.

Le calme est de mise ce qui permet de profiter  au mieux de ce joli endroit plein de douceur.


Direction le petit port de Câmara de Lobos. Quelques petites barques de pêcheurs mouillent dans cet endroit plein de charme.

Ce sont les rues qui ont le plus attirées notre attention. Des décoration incroyables issues uniquement du recyclage ornent les rues et les portes des maisons ce qui donne à ce lieu un cachet tout particulier.

A noté également une jolie plage surplombée par de très belles falaises volcaniques...


Hauteur et vertige du haut de la plateforme de verre du Pico dos Barcelos avec une vue totalement imprenable à près de 600 mètres au dessus du vide !


En route pour Porto Moniz en passant par les sommets... Sur la route de Rabaçal, nous découvrons des paysages de montagne merveilleux avec des vues splendides sur l'océan. Nous ne pouvons emprunter la levata qui nous aurait conduit aux 25 sources et à la cascade de Rico car ce chemin n'est malheureusement pas accessible pour Cédric.

Cependant, nous prenons le temps d'admirer les différent points de vue en croisant ça et là des vaches sur la route, une grande spécialité de cette région ! 


Arrivé à Porto Moniz, nous découvrons les "piscines naturelles" qui ont fait la réputation de ce petit village, celle-ci attirant en plein mois d'août pas mal de touristes. Original endroit ou une partie de la famille décidera de piquer une tête.


A quelques kilomètre de Sào Vicente, après une première chute d'eau aperçu le long de la falaise, apparaît sur notre route, juste à la sortie d'un tunnel, le "Voile de la Mariée".

Une magnifique cascade d'environ 50m de haut vient finir dans la mer.

Nous en profitons pour découvrir l'ancienne route à l’abandon avec des précipices vertigineux sur la mer et des tunnels creusés dans la roche ruisselante qui donnent à ce lieu des air de "Jurassic Park"...


C'est l'une des carte postale de Madère: Santana !

Avec ses petites maisons traditionnelles au toit de chaume pointu, ces maisonnettes ressembleraient presque à des maisons de poupée. Pause déjeuner dans un petit bar local (loin du flot de touristes...) avec bière local dans un endroit charmant et nous reprendrons la route avec la encore, des paysages saisissants sur notre chemin... 


Une petite plage de sable noir... bienvenue à Porto da Cruz !

Coincé au milieu de hautes falaises, cet endroit est également le rendez-vous des surfeurs. 

Nous en profiterons pour nous baigner dans cet petite crique surplombée d'une des dernières rhumeries de l'île.


Ce fut un vrai plaisir de retrouver notre ami Sébastien, que nous avions rencontré à Sao Tomé, quelques années plus tôt.

Maintenant propriétaire d'un bateau sur place, nous aurons eu la chance et le privilège de passer la matinée en mer sur son voilier avec en bonus une rencontre avec une colonie de dauphins communs.

Une bien belle façon de découvrir la pointe de l'île avec un pique-nique sur le bateau à l'abri d'une baie à flanc de falaise.

 


A Machico, Cédric eu l'agréable surprise de découvrir sur lîle la seule plage officiellement accessible aux personnes handi.

Une mention toute particulière aux deux gardiens de plages affectés à l'aide des personnes en fauteuil qui furent totalement aux petits soins et tellement heureux de recevoir leur deuxième mission de la saison...

 


Nous prenons de la hauteur sur les falaises de Ponta do Pargo histoire d'aller voir cette pointe ou se trouve un phare.

L'ancienne route nous offre des endroits magnifiques pour enfin arriver sur une vue magique sur les eaux turquoises et cristallines des lieux...

En continuant la route, nous tomberons également sur une jolie petite chapelle dans les nuage, endroit divin et totalement dépaysant ! 


Nous voulions prendre le téléphérique d'Archadas da cruz, malheureusement, le vent aura contré notre plan. 

Nous nous sommes donc contentés de rester en haut de la haut falaise, car si nous descendions 500m plus bas, nous n'étions pas certain de pouvoir revenir le jour même...


Funchal, la "capitale" de l'île sera notre dernière visite avant le retour en France.

Une seule matinée nous aura tout de même parmi de découvrir la vieille ville avec son marché si coloré ou fleurs, fruits, poissons s’entremêlent.

Notre coup de cœur sera tout de même les portes peintes des habitants du quartier qui auront transformé la balade en une véritable visite de galerie d'art urbain !


Prendre la mer pour Porto Santo...


Nous embarquons pour 2 heures de traversée pour rejoindre l'île de Porto Santo.

Nous allons pouvoir découvrir cet endroit réputé pour sa longue plage de sable blanc naturel s'étalant sur près de 8 km.


Arrivé sur l'île, Vila Baleira est le poumon des lieux. Une petite église, quelques échoppes traditionnelles et restaurants le long du bord de mer font de cet endroit un petit village sympa.  


La plage de Calheta au lever du jour est un véritable régal pour les yeux. Peu de monde à cet heure bien matinale sur cette grande étendue de sable blanc donne à ce paysage un goût de paradis.


De l'autre coté de l'île nous découvrons les cote sauvage de Fonte De Areia avec de belles falaises se jetant dans la mer bleue turquoise.

Nous en profitons pour monter au sommet du Pico Do Castelo pour admirer l'île en prenant de la hauteur. 


La petite crique un peu perdu de la Pria Zimbralinho nous permet de découvrir les falaises volcaniques vu du bas, avec des formes incroyables sculptées dans la roche de de cette toute petite plage des plus encaissée.


Toute cette partie de cote nous offre des points de vue incroyable. Ponta Da Calheta, Do Gabriel, Da Canaveira avec une vision imprenable des petites îles alentour sont au programme de ce périple au milieu de la végétation locale avec des petits buissons recouverts d'escargots... 


En montant au sommet du Pico Ana Ferreira, là encore, nous découvrons une nouvelle curiosité géologique de cette petite île.

Nous voici en effet dans les vestiges d'un ancien cratère de volcan avec un panorama magique formé par un éventail impressionnant d'orges de basalte. 

L'endroit est surprenant et à ne pas rater !