NOTRE PERIPLE AU MYANMAR

Nous nous étions toujours promis d'aller découvrir le Myanmar le jour où la démocratie prendrait le pas sur la dictature militaire...

Aung San Suu Kyi ayant remportée les élections avec son parti, nous avons fait notre balluchon !

Atterrissage à Yangon pour 12 jours de découverte et de bonheur sur place...

Yangon, Bagan, Inle, Hpa An et Bago ont fait partie de notre séjour... et même si les Birmans ne parlent pas tous l'anglais ;

le Myanmar est une destination accueillante que l'on peut découvrir seuls à sa façon ; loin des tours opérateurs.

Nous avons organisé notre trip en à peine 15 jours et avons ensuite, laissé place à l'inconnu...

Et nous avons découvert, un pays magique, déconcertant, en plein envol, envoûtant... et des milliers de Bouddhas !

 

YANGON

Cette grande métropole fut notre point d'arrivé et de départ. Après un long voyage, arrivés à 5h du matin, nous sommes aussitôt surpris par le nombre de personnes dormant un peu partout dans l'aéroport ; ce sont les employés qui dorment sur place !

Les 1ère minutes de taxi nous plongent aussitôt dans l'univers du Myanmar... L'odeur des colliers de jasmins fraîchement cueillis, en offrande à Bouddha... Des moines, novices et plus anciens,  qui défilent l'un derrière l'autre au son des cloches, à la recherche de nourriture offerte gracieusement. En déambulant dans les rues, nous nous retrouvons aussitôt baignés au milieu des "restaurants" de rue et d'un bazar indescriptible... Mais le plus impressionnant c'est la Pagode Shewadgon majestueuse, envoûtante qui s'y trouve, et qui vaut à elle seule le déplacement... Deux ambiances totalement différentes entre le jour et la nuit. A la nuit tombée, les bougies qui scintillent, les odeurs d'encens, les mantra chantés par les moines, nones et autres bouddhistes, le chant du vent dans les clochettes, les offrandes à l'animal qui symbolise son jour de naissance... vous transportent dans un lieu où le temps n'existe plus, propice à la méditation et à l'évasion... Mais de jour comme de nuit, la dévotion à Bouddha y est très forte...

Les femmes y sont d'ailleurs considérées comme "impures" et ne peuvent donc pas approcher certains lieux Saint !

Eh oui, au Myanmar, le Bouddhisme ne rime pas forcément avec tolérance...

 

BAGAN

Bagan est presque un mirage, un songe au milieu de nul part... On peut l'avoir imaginé, mais il faut le vivre ! Bagan fait parti de ces endroits du monde, à la fois fascinant et totalement fou, où l'homme a marqué à jamais son passage, avec ses quelques 2.000 temples, pagodes, stupa et monuments... Il suffit de prendre de la hauteur pour admirer le spectacle... Même si déjà, du sol, celui-ci est plus qu'impressionnant... Parcourir à moto, au grès de ses envies, les petits sentiers de sables, jonchés de temples, qui mènent de New Bagan à Old Bagan et Nyaug oo. Prendre le temps, se sentir accueillis par des petits temples en pleine nature, avec pour seul bruit, le tintement des clochettes... Le seul petit "bémol", le coucher du soleil où l'on est loin d'être seul... Nous avions pour notre part, trouvé un endroit en solo pour profiter pleinement du plus beau des spectacles : le soleil levant...

Des couleurs incroyables au milieu des brumes matinales, avec un ciel ponctué divinement par une multitude de montgolfières... un moment à couper le souffle !

Ne pas dédaigner le long du fleuve Irrawaddy, à New Bagan notamment, où un merveilleux ponton de bois vous attend et où vous pouvez nourrir au pain, des bancs de carpes, silures et autres tortues au milieu des habitants.

Mais le moment le plus émouvant pour Christelle restera l'accueil de ces enfants qui nous ont invités chez eux et où elle a reçu l'application du Thanakha (produit de beauté typiquement birman). Un moment hors du temps, émouvant et chargé de sourires

et de rires...

 

LAC INLE

Le lac Inlé, dépaysant et magique... Découvrir toute cette vie qui s'organise sur l'eau ; avec ce peuple les Intha qui vit, cultive et se déplace sur l'eau, manœuvrant leur pirogue à l'aide de leur jambe. La sérénité et la douceur de vivre qu'il s'y dégage lorsque l'on navigue sur les pirogues traditionnelles au grès des canaux des villages lacustres et paillotes sur pilotis, du côté de Mang Thawk

et de Kela.

Le village de Inn Dain, et ses vieilles ruines de stupa en pleine nature où l'on a l'impression d'être dans un film d'aventures.

La rencontre surprenante avec ce moine dans un monastère retiré, et qui nous a fait découvrir sa petite passion : recevoir des photos de lui prisent par des voyageurs du monde entier avec les cartes postales de différents pays.  

Il va en recevoir une nouvelle de France !

Et puis, la découverte de ce monastère en montagne, mentionné dans aucuns guides ; où la vie s'écoule paisiblement...

 

REGION DE HPA AN

 

Pas d'aéroport pour ce rendre à Hpa An (il y en a un, mais il est fermé !)... Le bus ou le taxi, voilà tout, pour effectivement des heures de routes, mais quel paradis...

Très peu d'étrangers font le déplacement dans cet état de Karen, mais quel dommage.

C'est une région d'une incroyable beauté, où les paysages sont à couper le souffle... En effet de nombreux massifs Karstiques apparaissent au milieu des rizières et le long du fleuve, tel la Baie d'Along au Vietnam et la région de Phang Nga en Thaïlande.

Les habitants y sont adorables (comme partout au Myanmar) mais tellement peu habitués à voir des occidentaux, qu'ils nous ont constamment demandé à faire des photos en leur compagnie. Nous avions l'impression d'être des vedettes !

Quelques moments inoubliables pour nous : nos baignades dans les bassins naturels au pied des grottes avec les locaux, pleines

de joie. Les grottes fabuleuses, sculptées de mille et un Bouddha que nous avons eu la chance de découvrir... La Bat Cave et ses milliers de chauve souris qui s'en échappent à la nuit tombée dans un ballet aérien. Les points de vue divin du haut des montagnes que nous avons gravis. La visite d'une école maternelle et primaire avec les sourires des enfants sous le charme de la sculpture sur ballons. Ah oui, et la perte d'une basket au pied d'une pagode, kidnappée par les chiots alentours qui ont l'habitude de faire cette petite blague ! 

Vous l'avez compris, Hpa An restera notre coup de cœur.... 

Petite anecdote : Nous avons entendu pendant 3 jours et 3 nuits porté par les vents, la lecture des textes sacrés chantés à l'occasion de la pleine lune ! Une sorte de mantra chanté à la fois énervant et hypnotique...

 

BAGO

Notre dernière visite avant de reprendre l'avion pour la France, à Yangon ; aura été Bago.

Ce n'est peut être pas la ville la plus répertoriée sur les guides touristiques, mais elle offre une halte pour rejoindre la capitale depuis le Sud, et quelle vie, quelle folie !

D'une part, nous y avons découverts de très beaux monuments ; dont 2 magnifiques bouddhas géants.

La visite du monastère Kha Khat Wain Kyaung, l'un des plus grand du pays, avec plus de 1000 moines et le privilège de déposer des victuailles dans le réfectoire avant le défilé de tous ces moines qui reçoivent des dons tous les matins, de centaines de personnes.

Mais ce qui a le plus retenu notre attention reste le marché local.

Une fourmilière colorée, odorante et bruyante, grouillant de monde, remplie de très belles scènes de vie.

Des sourires, des rires, du dégoût, de l'étonnement... Tout y est, pour passé un moment totalement dépaysant...

Sans oublier, la triste vue des berges chargées de déchets... Du jamais vu pour notre part ! Un grand travail d'éducation à l'écologie doit être entrepris auprès des populations qui vivent au milieux des détritus ; mais aussi au niveau gouvernemental afin de traiter ces déchets... Les poubelles sont rares au Myanmar !

Un mot également sur la circulation très dense que nous avons découvert avec les transports en commun locaux, tels que les

pick-up surchargés de monde et moto taxi (à trois sans casque au milieu d'une jungle de véhicules de toutes sortes...).

Bago mérite donc très largement le déplacement !